L’Equipe

L’équipe, chargée du projet « SPORTNAOUKA », est composée  :

  • Sylvain Dufraisse, porteur du projet. (Université de Nantes, France) 

Agrégé d’histoire et docteur en histoire contemporaine de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, et actuellement maître de conférences à l’université de Nantes où il enseigne l’histoire du sport et des pratiques physiques. Il a travaillé dans le cadre de son doctorat sur l’histoire sociale, culturelle et politique de l’élite sportive soviétique des années 1930 aux jeux Olympiques de Moscou en 1980. Spécialiste d’histoire sociale et culturelle de l’Union soviétique, il poursuit ses recherches dans deux directions : l’internationalisation des sciences du sport soviétique et l’histoire des pratiques de loisirs en URSS. Il est l’auteur de l’ouvrage Les héros du sport, une histoire des champions soviétiques (années 1930-années 1980), (Ceyzerieu, Champvallon, 2019). Il est membre du réseau RERIS (www.reris.net) et co-éditeur de la collection « Transnational Sport History » (De Gruyter).

Boris Vinogradov est docteur en Histoire. Ses travaux de recherche portent sur l’étude des relations entre la Russie, la France et les pays européens, en particulier dans le domaine économique et industriel. Il a soutenu une thèse en 2021 (Sorbonne-Université) sous la direction de Dominique Barjot et Marie-Pierre Rey dans laquelle il a étudié les transferts de technologies et de savoir-faire entre la France et l’URSS-Russie dans le domaine de l’industrie automobile, de 1954 à 2014. Cette thématique couvre la question des échanges entre les ingénieurs, techniciens et fonctionnaires de deux pays : des agents artisans de la coopération industrielle internationale. Il est membre du groupe de recherche EURUS.

Collaborateurs du projet : Thomas Bernard et Bastien Verdier (printemps 2020), Théo Madec-Guillot (2021), Andreas Coste (2021).

Chercheur·e·s partenaires :

  • Yannick Deschamps, docteur en histoire contemporaine de l’université de Strasbourg en 2020. Il est spécialiste d’histoire du sport et il a soutenu une thèse intitulée « La diplomatie sportive entre la France et l’URSS, des années 1920 à l’année 1991. Acteurs, échanges et stratégies ».

Université de Nantes (France) :

Baptiste Viaud est sociologue, directeur adjoint du Centre Nantais de Sociologie (laboratoire CNRS de l’Université de Nantes – France) et enseignant-chercheur à l’UFR STAPS de Nantes. Ses travaux portent sur la genèse, la diffusion et l’organisation des médecines du sport en France et à l’international, ainsi que sur la fabrication sociale et politique des élites sportives françaises. Il est membre de la Société de Sociologie du Sport de Langue Française (3SLF – http://3slf.fr/). Il a rédigé plusieurs articles sur l’histoire des médecines du sport, et, par ses contributions, a participé à interroger l’hétérogénéité des médecines du sport dans l’Entre-deux-guerres (Quin & Bohuon, Glyphe, 2013), ou encore l’invention du contrôle médico-sportif en France (Quin & Bohuon, Glyphe, 2015). Une partie de ses travaux plus récents et en cours portent sur les liens entre médecine et olympisme en France, depuis les années 1920.

Page internet : https://www.univ-nantes.fr/version-francaise/baptiste-viaud-202183.kjsp

Université de Lausanne (Suisse) :

Sébastien Cala est titulaire d’un master en histoire contemporaine de l’Université de Lausanne durant lequel il a étudié les relations diplomatiques de la Confédération suisse et la promotion d’une politique neutre, autour du cas coréen, durant la Guerre froide. Après des expériences d’enseignement et de journalisme, il a commencé en 2018 une thèse à l’université de Lausanne sous la direction du Dr. Grégory Quin. Il étudie les relations entre sport et tourisme en Suisse, en particulier lors des compétitions de ski international, depuis le début du XXe siècle jusqu’aux années 1980. Il a récemment publié des articles à propos de la structuration du ski en Suisse durant la première moitié du XXe siècle et sur l’approche de la question allemande au sein de la Fédération internationale de Ski durant la Guerre froide.

Page internet : https://applicationspub.unil.ch/interpub/noauth/php/Un/UnPers.php?PerNum=1071059&LanCode=37

Lidia Lesnykh est doctorante à la Faculté des Sciences sociales et politiques (Institut des Sciences du sport) de l’Université de Lausanne. Elle est diplômée en Histoire des Mondialisation et en Sciences du Sport. Sa thèse porte sur le mouvement sportif international universitaire de 1919 aux années 1960. Lidia Lesnykh fait partie du projet Global Youth in the Making porté par l’ENS de Paris et financé par l’ANR. Elle a notamment étudié le mouvement associatif sportif des résidents de la Cité internationale universitaire de Paris. 

Dr. Grégory Quin est docteur en Sciences du sport et en éducation physique (Université de Lausanne) et en Sciences de l’éducation (Université Paris Descartes). Il est maître d’enseignement et de recherche à l’Institut des Sciences du Sport de l’université de Lausanne où il dirige le projet « La Fabrique des Sports nationaux », financé par la fonds national suisse pour la recherche scientifique (http://p3.snf.ch/project-182399). Il est membre du réseau RERIS (www.reris.net) et il dirige la collection « Sport et sciences sociales » (Alphil). Il est spécialiste d’histoire du sport suisse. Il s’intéresse également à l’histoire internationale du sport, en particulier au football, au ski et à la gymnastique. Il a publié de nombreux articles dans des revues à comité de lecture et des monographies, sans oublier de partager ses recherches à un plus large public.

Page internet : https://applicationspub.unil.ch/interpub/noauth/php/Un/UnPers.php?PerNum=1052575&LanCode=37

Dr. Philippe Vonnard est docteur en science de l’éducation physique et du sport. Il est actuellement chercheur FNS senior sur le projet « La fabrique des sports nationaux » qui est conduit à l’université de Lausanne. Au bénéfice de séjour de mobilité à Cologne (Deutsche Sporthochschule) et Paris (ISCC, Paris-Sorbonne) et actif dans plusieurs réseaux internationaux (dont le RERIS), Philippe Vonnard a écrit plusieurs articles scientifiques sur la thématique de l’internationalisation des sports. Récemment, il a co-édité Beyond Boycotts. Sport during the Cold War in Europe (De Gruyter, 2017), et Des réseaux et des hommes. Contribution de la Suisse à l’internationalisation du sport (Alphil, 2019), ainsi que L’Europe dans le monde du football (Peter Lang, 2018). Il est membre du réseau RERIS (www.reris.net) et co-éditeur de la collection « Transnational Sport History » (De Gruyter).

Page internet : https://applicationspub.unil.ch/interpub/noauth/php/Un/UnPers.php?PerNum=1035993&LanCode=37

Université d’Aarhus (Danemark) :

  • Jorg Krieger (Unité de recherche « Sport et Culture du corps », Université d’Aarhus, Danemark) – krieger@ph.au.dk

Dr. Jörg Krieger est professeur assistant en Sciences sociales et Sport au département de Santé Publique de l’Université d’Aarhus (Danemark). Il est docteur en histoire du sport de la Deutsche Sporthochschule de Cologne et a également un master de l’université de Brighton (Royaume-Uni) en politique sportive internationale. Ses recherches actuelles portent sur la politique de lutte anti-dopage, les Jeux olympiques de la jeunesse et la sécurité des manifestations sportives d’envergure internationale. Il est le président du réseau de recherche international Sport and Society, éditeur de la revue « The International Journal of Sport and Society » et dans le comité de direction du « International Network for Doping Research ».

Page internet : http://pure.au.dk/portal/da/persons/id(d1e9c5ae-4046-449a-bee9-d09a033653e2).html

  • Maksim Berdnikov (Unité de recherche « Sport et Culture du corps », Université d’Aarhus, Danemark) –

Page internet : https://www.researchgate.net/profile/Maksim_Berdnikov

Hautes Etudes Economiques de Moscou (Russie) :

  • Oleg Kildiushov (Unité de recherche , Hautes Etudes Economiques de Moscou,  Russie) – 

Oleg Kildiushov est chercheur au centre de sociologie fondamentale de l’école des Hautes Etudes Economiques de Moscou. Il s’intéresse au rôle du sport dans la modernisation des sociétés. Il anime depuis plusieurs années un séminaire “Sport et sciences sociales” au sein de ce laboratoire et contribue au développement des études en sociologie du sport en Russie.

Page internet : https://www.hse.ru/org/persons/15479223

  • Ekaterina Kulinisheva (Unité de recherche , Hautes Etudes Economiques de Moscou,  Russie) – 

Ekaterina Kulinisheva est chercheuse au laboratoire scientifique d’études du sport de la faculté des sciences économiques à l’école des Hautes études économiques de Moscou. Ses recherches portent sur l’histoire culturelle et des médias. Elle s’intéresse particulièrement à la culture matérielle liée au sport (design, mode, industries du vêtements) en URSS et en Russie.

Page internet : https://www.hse.ru/org/persons/345448276

Université technique d’Etat de Moscou-Bauman (Russie) :

  • Andrei Adelfinski (Unité de recherche, Université technique de Moscou-Bauman, Russie)

Dr. Andrei Adelfinski est maître de conférences en histoire économique à l’Université Bauman. Il s’intéresse au lien entre sport et économie et a publié un ouvrage Nazlo rekordam, opyt issledovaniâ massovogo sporta, où il étudie le développement du triathlon en Union soviétique et en Russie.

Page internet : http://ibm1.bmstu.ru/Adelfinsky_AS

 

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search